Bloggin Madrid

Sous les tonnelles de Madrid

Catégorie: Boire & manger, Divertissement 28 juillet 2015

La terrasse du Mirador de Narcea, un petit havre de fraîcheur qui sent bon les vacances.

On profite des chaudes journées et des longues soirées de l’été madrilène pour faire de fréquentes pauses rafraichissantes sous les arbres et découvrir quelques-unes des boissons les plus populaires et typiques de la saison estivale. Petite sélection de quelques-unes de mes « tonnelles » préférées dans la capitale.

Personnellement, je ne suis pas très fan de l’air conditionné, et rester confinée à l’intérieur, en mode cloporte, pour fuir la chaleur¡ serait trop dommage avec tout ce qu’il y a à voir, goûter et expérimenter à Madrid en été!

La terrasse du restaurant Cien Llaves, dans le cadre luxuriant du Palais de Linares (Casa de América).

Cette semaine, en plus, je reçois un ami de France et je compte bien lui montrer Madrid sans lui faire courir le risque d’une insolation! Comme mon hôte est un féru d’art, nous commençons la journée par un marathon muséistique. À l’heure du déjeuner, nous nous rendons juste à côté, à la Casa de América, l’ancien palais des marquis de Linares (XIXème siècle) aujourd’hui transformé en un centre culturel consacré à l’Amérique Latine. Dans les jardins somptueux du palais, le restaurant Cien Llaves a installé une terrasse qui semble flotter sur un lit épais de lierres grimpants, piqueté de fleurs blanches qui prolifèrent à l’ombre de grands arbres… On a du mal à s’arracher de cet écrin de fraîcheur!

Pause sous les arbres au Parc du Retiro, à mi-chemin entre le Palais de Velázquez et le Palais de Cristal.

Nous remontons la Cuesta de Moyano (la rue des bouquinistes) pour aller au Parc du Retiro voir le Palais de Cristal, une prouesse d’architecture moderniste tout en verre et métal forgé qui accueille aujourd’hui des expositions temporaires. Juste en face, il y a une petite buvette sans prétention (et pas trop bondée) sous les arbres, où nous commandons un café con hielo (café froid avec des glaçons) et un granizado de limón (granité de citron), deux des boissons les plus typiques de l’été espagnol.

Zéro stress avec cette vue sur le lac de la Casa de Campo depuis la terrasse du restaurant El Lago.

Les principaux parcs historiques de Madrid, tel que le Retiro, ont des terrasses ouvertes toute l’année, qui sont devenus le point de rendez-vous dominical par excellence des Madrilènes. Personnellement, je préfère celles du parc de la Casa de Campo, en particulier la terrasse du restaurant El Lago qui, comme son nom l’indique, donne sur le lac. Le midi, le restaurant offre un menu avec un excellent rapport qualité-prix, compte tenu de son emplacement!

Le Paseo de Rosales, une coulée verte romantique, avec ses petits cafés aux allures de kiosques rétro.

En sortant de la Casa de Campo, je décide de montrer à mon invité une curiosité de Madrid: le Temple de Debod, un véritable temple égyptien du second siècle av. J.-C., qui fut l’objet d’une donation par le gouvernement de Nasser à l’Espagne pour sa contribution à des travaux de restauration archéologique en Nubie dans les années 1960. Comme il fait très chaud, nous allons nous asseoir à la première terrasse que nous rencontrons sur le Paseo de Rosales qui surplombe le Parc de l’Ouest.  Je commande une horchata bien fraîche (une boisson laiteuse élaborée à base de souchet, un rhizome comestible très populaire en Espagne) tandis que mon ami goûte la clara (un mélange de bière et de soda au citron).

La terrasse du Mirador de Narcea, dans le parc Dehesa de la Villa, à l’heure du « tinto de verano ».

Le soir tombe et une légère brise vient rafraîchir l’atmosphère…  C’est le moment de vous révéler mon petit coin secret, peu connu des circuits touristiques classiques : le bar-restaurant Mirador de Narcea(accessible depuis la station de métro Francos Rodríguez).  Situé à l’entrée de la Dehesa de la Villa -un vaste parc planté de pins parasols et de cactus qui jouxte le campus universitaire-,  cet établissement a comme un parfum de vacances au bord de la mer (sans la mer!), avec le cri-cri des cigales et l’odeur de la résine de pin chauffée au soleil. Les serveurs sont adorables, il y a des jeux pour les enfants juste à côté (histoire de garder un oeil dessus) et la cuisine simple mais copieuse. On s’y attarde facilement jusqu’à la fermeture, en sirotant un tinto de verano (un mélange de vin et d’eau gazeuse ou de soda au citron).

Tags: , , , ,
 
Top