Bloggin Madrid

Une journée à la montagne !

Catégorie: En famille, Sport 13 mai 2016

À une heure en bus du centre de Madrid, on peut profiter d’une belle journée à la montagne !

Madrid est la seconde plus haute capitale d’Europe (après Andorre-la-Vieille), perchée à une altitude de 657 mètres au-dessus du niveau de la mer. La Sierra de Madrid n’est qu’à une heure, par route, du centre de la ville et on peut s’y rendre tout simplement en prenant un bus régional pour un peu plus de 10 euros l’aller-retour. Aujourd’hui, je vais passer la journée dans le village de montagne de Miraflores de la Sierra en compagnie de mon amie Isabel et sa petite fille, Carmela. 

Carmela, elle est un peu paresseuse… C’est une petite urbaine de 5 ans qui se plaint vite « d’avoir mal aux jambes » au bout de cinq minutes de marche. Pourtant, aujourd’hui, nous l’amenons voir le retour du printemps à la montagne ! Rien que ça. Bon… Il a fallu insister un peu et promettre une hypothétique cueillette de fleurs et de champignons pour obtenir son consentement. Nous nous donnons rendez-vous à la gare routière de la Plaza Castilla. Le bus régional nº 725, de couleur verte, va nous conduire à Miraflores de la Sierra, un typique village de montagne de la Sierra de Madrid. D’après les guides touristiques, il semble qu’à l’origine le village s’appelait Porquerizas, autrement dit Les Porcheries… Mais en 1627, la reine Isabel de Borbón y fit une halte. Elle fut si impressionnée par la profusion de fleurs qu’elle trouva à cet endroit, qu’elle décida de rebaptiser le village Miraflores. Franchement, le village gagnait au change !

Une vue, depuis le bus, des dehesas (pâturages) qui jalonnent la route. Au loin, les montagnes de Madrid.

Nous payons 10,20 euros par personne pour le billet aller-retour. Le trajet dure une heure et traverse les belles dehesas, des pâturages à la terre rouge, plantés d’oliviers et d’amandiers et où paissent des taureaux bravos. Nous arrivons à Miraflores de la Sierra. Le village a conservé quelques jolies maisons nobles des XIXème et XXème siècles, anciennes résidences d’été de la bourgeoisie madrilène qui venait y prendre l’air pur de la montagne, mais aussi les eaux, car Miraflores fut construit sur un terrain truffé d’aquifères. D’ailleurs, il y a une route à faire pour voir une dizaine des fontaines historiques qui fournissaient autrefois le village en eau. Le parcours, circulaire, ne fait que 5 km et est relativement facile. On découvre ainsi que la « Fuente Nueva », la Fontaine Neuve, qui date malgré tout du XVème siècle, est devenu l’emblème du village et la scène, en août, d’une curieuse coutume qui consiste à inaugurer les fêtes d’été du village (autour du 15 août) en remplissant la fontaine de limonade pour le plaisir collectif de tous les habitants et visiteurs de Miraflores !

Un itinéraire permet de découvrir les fontaines historiques qui alimentaient le village de Miraflores en eau, autrefois.

Le village de Miraflores conserve quelques belles maisons bourgeoises et des commerces au charme suranné

Avec le temps, Miraflores est devenu l’un des villages les plus touristiques de la Sierra de Madrid, et un point de rendez-vous classique des adeptes des sports de montagne. Car Miraflores est le point de départ de quelques-unes des plus belles routes à faire dans le Parc National de la Sierra de Guadarrama, avec des niveaux allant de l’excursion pour montagnards aguerris, à la balade plus simple pour les familles avec des enfants. On peut ainsi rejoindre le col de la Morcuera ou celui de Najarra, depuis le village de Miraflores, et pique-niquer en altitude, sur les belles plaines herbeuses (en faisant bien attention de ne rien laisser derrière soi, puisque l’on est dans un espace naturel protégé). Les plus sportifs pourront relier le village de Rascafría, un autre village typique des montagnes de Madrid, depuis le refuge de La Morcuera, sur une quinzaine de kilomètres.

Miraflores est l’un des points de rendez-vous favoris des adeptes de sports de montagne madrilènes.

Après l’effort, le réconfort ! Les villages de montagne de Madrid sont aussi réputés pour leur gastronomie, ce qui draine les urbains Madrilènes pour leur typique sortie dominicale, à savoir une courte balade pour ouvrir l’appétit, suivie d’un long et solide déjeuner qui se prolonge tard dans l’après-midi, avec le digestif. À Miraflores, on trouve encore des petits commerces et des épiceries à l’allure désuète dont les étals sont chargés de produits locaux : viandes, charcuterie, fromages, miel, pâtisserie, pains de campagne, liqueurs… Il y a aussi, naturellement, un bon choix de restaurants, du bar de village rustique à l’asador plus chic, dont la spécialité est la viande de montagne grillée au feu de bois. Nous-mêmes, nous choisissons un restaurant bien accueillant, avec sa cheminée qui ronfle et son décor rustique tout en bois, où nous dégustons une salade de saison, du jambon grillé avec des œufs de ferme et une délicieuse tarte aux myrtilles pour le dessert. Un vrai délice !

Spécialités gastronomiques des montagnes de Madrid : pâtisseries à base de miel et de fruits, fromages, charcuterie…

L’heure du retour à Madrid a sonné !

Tags: , ,
 
Top