Nathalie Pédestarres Nathalie Pédestarres

Espaces culturels collaboratifs à Madrid

Categories: Art & culture 18 janvier 2017

Campo de la Cebada, un espace en autogestion en plein cœur du quartier de La Latina

Madrid a su redonner vie à des friches industrielles et des terrains à l’abandon en les transformant en espaces ouverts à l’initiative citoyenne.  Certains sont gérés par des collectifs ou des associations de voisinage, avec la participation de la mairie de Madrid ; ils offrent des activités culturelles alternatives tout au long de l’année et symbolisent une réappropriation conviviale, par les Madrilènes, des espaces publics de leur ville.

Campo de la Cebada

L’emplacement de l’ancien centre omnisports de La Cebada temporairement occupé par une « agora »

Il y a sept ans, le grand gymnase, qui jouxtait les halles centenaires de La Cebada, au cœur du quartier de La Latina, fut démoli dans le but de faire place à un centre commercial. Cependant, le projet rencontra l’opposition des habitants de ce quartier qui regrettaient qu’on les privât d’une structure de loisirs publique. Le projet fut paralysé, mais la mairie consentit que l’espace fût investi temporairement par des associations de quartier pour en faire un usage collectif. Les palissades s’ornèrent de fresques colorées, un jardin citoyen se mit à fleurir au centre et des installations se montèrent dans le but d’accueillir des événements culturels et sportifs ouverts à tous. Aujourd’hui, Campo de la Cebada accueille des concerts, des spectacles de théâtre, de cirque, des conférences, des marchés solidaires et de troc ou est, tout simplement, un espace ouvert pour bouquiner ou discuter au soleil. Récemment, l’équipe municipale a présenté le nouveau projet qui va restituer à la place de la Cebada des installations sportives flambant neuves, avec une piscine, un gymnase, un mur d’escalade et un espace public où se maintiendront les séances de ciné en plein air, les marchés et les fêtes populaires.

Esta Es Una Plaza

Esta Es Una Plaza fait partie du Réseau de Jardins Citoyens de Madrid

Un peu plus loin, au numéro 24 de la rue Doctor Fourquet, dans le quartier pittoresque de Lavapiés, on trouve un joli jardin potager baptisé du curieux nom de Esta Es Una Plaza (littéralement « Ceci est une place »). Il fait partie du Réseau des Jardins Citoyens de Madrid. Un de ses jardiniers bénévoles, occupé à faire du compostage, m’explique que le terrain était en friche depuis des années, ses propriétaires (une quarantaine d’héritiers dispersés) n’arrivant pas à se mettre d’accord sur l’usage qu’ils voulaient en faire. Le temps passant, la municipalité s’est fait acquéreuse d’une partie de cette friche (en échange de sa participation à la liquidation des impôts fonciers) et l’a finalement cédée temporairement à des bénévoles qui l’ont transformée en un jardin un peu magique, avec ses baquets de fleurs et de plantes aromatiques, des arbres fruitiers, une serre et des jeux pour les enfants. Le jardin propose des activités orientées vers l’éducation écologique, botanique et artistique et, dès les beaux jours, le jardin accueille aussi des repas et des goûters collectifs.

Tabacalera

L’ancienne fabrique de tabac de Madrid accueille aujourd’hui un centre d’art contemporain et un centre social autogéré.

Au croisement des rues Embajadores et Ronda de Valencia, on trouve l’un des exemples les plus importants de l’architecture manufacturière du XIXème siècle à Madrid : Tabacalera ou l’ancienne fabrique de tabac de la capitale. Cette structure colossale est gérée depuis 2003 par le ministère espagnol de la Culture. Une partie a été tranformée en 2007 en espace de promotion de l’art contemporain, baptisé Tabacalera Promoción del Arte avec des expositions gratuites centrées sur la photographie, les arts visuels et l’art contemporain. Les hauts murs, qui ceinturent l’édifice, constituent une formidable galerie d’art urbain permanente : 32 artistes ont été conviés à réaliser des fresques que l’on peut notamment voir dans la rue Miguel Servet et Meson de Paredes. L’autre aile de l’édifice a été cédée en autogestion au collectif La Tabacalera de Lavapiés qui y organise une multitude d’ateliers et d’activités culturelles de tous les genres (photo, peinture, dessin, thérapies alternatives, radio, arts visuels, cinéma, jardinage, réparation de vélos, couture, danse, musique, concerts, spectacles…).

Matadero Madrid

Les anciens abattoirs de Legazpi ont été transformés en l’un des lieux culturels participatifs les plus importants de Madrid.

Flanqué du nouveau parc urbain de Madrid Río, Matadero Madrid fait partie du plus grand projet de régénération urbaine et culturelle entrepris dans le sud de Madrid au cours de ces dix dernières années. Les vastes entrepôts de briques, rongés par la rouille et l’oubli, ont été convertis en un véritable laboratoire de l’avant-garde artistique et culturelle dans les domaines du théâtre, de la danse, du design, des arts visuels, du cinéma, de la musique… Le complexe accueille aujourd’hui des résidences d’artistes internationaux, mais aussi une infinité d’ateliers pratiques et des espaces de réflexion libre qui encouragent la participation citoyenne dans la vie culturelle de leur ville. C’est un espace hyperactif et touche-à-tout qui a rapidement acquis une énorme popularité parmi les Madrilènes et les visiteurs. Une fois par mois, Matadero accueille aussi un marché de producteurs locaux, transformant le complexe en un espace festif et convivial.

Madrid Impact Hub

Madrid fait désormais partie du réseau international de « coworking » Impact Hub.

Comme beaucoup de capitales, Madrid s’est mise à la mode des « coworking » ou ces espaces de travail partagés par des communautés d’artistes et d’entrepreneurs de nouvelle génération. Impact Hub, l’un des réseaux de coworking les plus importants actuellement au niveau international, a également atterri à Madrid il y a quelques années. Il s’est installé dans un ancien garage, juste à côté du centre culturel CaixaForum, et se définit comme « un écosystème d’innovation sociale, présent dans 85 villes du monde et réunissant 15 000 entrepreneurs ». Impact Hub organise de nombreux événements gratuits, ouverts au public, tel que le Mercado de la Buena Vida qui encourage la consommation responsable et de proximité en mettant en contact les Madrilènes avec des producteurs locaux d’aliments écologiques.

Tags: , , , ,